AIRMOB lutte contre les cyberattaques : soyez sur vos gardes !

, le 2 décembre 2020

Ces derniers mois, avec la crise de la Covid-19 et l’essor du télétravail, nous subissons en France une forte augmentation des cyberattaques (plus de 400 000 depuis début avril). L’une des plus fréquentes, le phishing, suit la tendance actuelle.

Le phishing, ou hameçonnage, est une technique d’escroquerie qui consiste à usurper l’identité d’un tiers de confiance pour dérober à des individus leurs identifiants bancaires, mots de passe ou numéros de cartes de crédit par le biais d’un e-mail frauduleux.

Le principe du phishing est simple, un hacker va se faire passer pour une entreprise ou un organisme public en utilisant le nom et le logo pour prendre contact avec vous. Vous recevez alors un mail de cette fausse entité vous intimant de renseigner vos coordonnées bancaires. Une fois que vos renseignements ont été récupérés il ne reste plus au hacker qu’à effectuer des transferts d’argent ou des achats. Nous vous invitons donc à faire preuve de la plus grande vigilance.

exemple-phishing

 

 

Source : https://www.eila.univ-paris-diderot.fr/sysadmin/securite/virus/phishing

Voici quelques-unes de nos recommandations pour ne pas tomber dans le piège du phishing :

  • Vérifier l’adresse mail de l’expéditeur. La plupart des logiciels de messagerie remplacent l’adresse par un nom saisi par l’expéditeur. Le fraudeur personnalise ce nom, avec une adresse e-mail usurpée. Il suffit de cliquer sur ce champ pour faire apparaître la véritable adresse e-mail.
  • Bien que les mails frauduleux soient de mieux en mieux rédigés, les attaques viennent souvent de l’étranger et la grammaire et l’orthographe peuvent être approximatifs.
  • Très souvent les hackers jouent avec la peur et le sentiment d’urgence, il faut donc faire attention au ton donné au mail et aux injonctions.

Quelques conseils supplémentaires :

  • En cas de doute, contactez directement l’entreprise ou l’organisme concerné pour confirmer l’authenticité du message.
  • Ne communiquez jamais d’information sensible par messagerie. Une banque ou un service public ne vous demanderont jamais ce type de renseignement par mail.
  • Si le message vous semble suspect, n’ouvrez pas de pièce jointe.

Les conséquences du phishing peuvent être dramatiques pour une entreprise, c’est pourquoi AIRMOB est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *