Le roaming : qu’est ce que c’est, combien ça coûte ?

, le 20 septembre 2021

roaming    

Lorsque vous vous déplacez avec votre smartphone à l’étranger, si votre abonnement le permet, vous pouvez être connecté sur le réseau mobile d’un opérateur local. Ce dernier refacture le coût de vos usages (voix, SMS, MMS et Internet) à votre opérateur. C’est ce qu’on appelle le roaming ou l’itinérance.

La refacturation de ce service dépend de la zone dans laquelle vous vous trouvez.

Qu’est-ce que le roaming international ?

Lorsque vous vous déplacez avec votre téléphone portable en dehors de la France, si votre abonnement l’autorise, vous pouvez être connecté sur le réseau mobile d’un opérateur local. Vous serez alors joignable sur votre numéro habituel. Votre connexion à Internet et vos applications pourront fonctionner. La compatibilité des réseaux mobiles à travers les différents pays permet d’appeler de quasiment partout avec votre smartphone. Seul le service MMS est parfois défaillant chez certains opérateurs.

 

Les opérateurs de téléphonie mobile concluent entre eux des accords pour définir les conditions techniques et économiques du basculement de votre ligne sur leurs réseaux.  L’opérateur qui accueille l’abonné en situation de roaming refacture le coût des usages (voix, SMS, MMS et Internet) à l’opérateur. C’est ce qu’on appelle les frais de roaming ou d’itinérance.

 

La refacturation de ce service dépend de la zone dans laquelle vous vous trouvez :

Certains opérateurs mobiles incluent dans la zone Europe quelques pays limitrophes : Monaco, Andorre, Suisse, … Le roaming en Suisse a longtemps été très coûteux.

Si vous vous demandez comment activer le roaming, contactez votre service client avant votre déplacement.

Le roaming en Europe

Le cas de l’Europe fait l’objet d’une réglementation spécifique depuis 2017.

La liste des 30 pays concernés est la suivante : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Lettonie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Liechtenstein, Islande, Norvège + 8 territoires d’outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion, Mayotte, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Saint-Pierre-et-Miquelon).

Vous pouvez utiliser votre ligne téléphonique sans surcoût pour faire des appels, pour envoyer et recevoir des SMS ou pour vous connecter à Internet.

Vous êtes en général à l’abri de mauvaise surprise, mais renseignez-vous néanmoins auprès de votre opérateur car des questions peuvent se poser :

Le roaming hors d’Europe

En dehors de l’Europe, il convient d’être extrêmement vigilant pour éviter la facturation de « hors-forfait » pouvant rapidement atteindre plusieurs centaines voir milliers d’euros, allant parfois jusqu’à provoquer un « bill shock ». Exemple : avec un abonnement français chez un opérateur historique, passer un appel de 5 min à partir du Mexique quelle que soit la destination vous reviendra à 15€ et regarder la bande d’annonce d’un film vous coûtera 390€.

Votre connexion Internet à partir de votre portable est facturée au Mo, à un tarif unitaire dépendant du pays visité. L’opérateur a l’obligation de protéger l’utilisateur d’une facturation des données en itinérance dépassant 60€ TTC par l’envoi d’une alerte à 80% d’utilisation et d’une coupure de service à 100% (du montant de 60€). Vous devez alors donner votre accord pour utiliser le service data au-delà. Attention, certaines offres réservées aux entreprises ne prévoient pas ce type de protection. Garde-fou supplémentaire : vous devez généralement activer « itinérance des données » dans les paramètres de votre mobile. Par défaut, la transmission de données sera bloquée.

La réception et l’émission d’appels, ainsi que l’envoi de SMS, sont facturés à l’usage. La réception de SMS est, quant à elle, gratuite. Aucune protection n’existe concernant la limitation de facturation concernant les usages voix et SMS. Les MMS relèvent d’usages data.

Il convient de vérifier les tarifs unitaires, qui peuvent varier de 1 à 1000, et dont la lecture est parfois rendue complexe car ils dépendent non seulement de la zone dans laquelle l’utilisateur se trouve mais également du pays appelé.

Le roaming en France : ça existe aussi

Le principe du roaming est également utilisé en France dans deux cas de figures.

 

Les opérateurs mobiles français ont conclu des accords d’itinérance pour couvrir des zones blanches (zones moins densément peuplées qui ne permettent pas un déploiement rentable de réseau pour l’opérateur) ou pour partager leurs infrastructures radio (accord FREE ORANGE roaming par exemple).

 

L’ARCEP a annoncé en 2018 qu’un accord avait été obtenu visant à généraliser une couverture mobile de qualité pour l’ensemble des Français. Les opérateurs mobiles se sont engagés à améliorer la qualité de réception sur l’ensemble du territoire particulièrement dans les zones rurales et à généraliser la réception en 4G.

 

Le deuxième cas de figure concerne les 8 territoires d’outre-mer : Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion, Mayotte, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Saint-Pierre-et-Miquelon. Les abonnés métropolitains se connectent aux opérateurs locaux et réciproquement. La tarification suit la réglementation de l’Espace économique européen. Concernant les autres territoires d’outre-mer, des frais de roaming sont facturés. C’est la en Nouvelle Calédonie, en Polynésie, à Saint-Pierre-et-Miquelon, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises, dans les îles Wallis-et-Futuna.

Frais des données mobiles en itinérance : comment les diminuer ?

Pour des voyages ponctuels, acheter localement un forfait prépayé et insérer une nouvelle carte SIM dans un galet Hotspot (type HUAWEI E5885) ou un routeur 4G permet de créer un réseau sans fil pour connecter votre smartphone. Cette solution est extrêmement compétitive. Des appels gratuits sont possibles grâce à de nombreuses applications de type WhatsApp. Avec l’application AIRMOB.net, vous pourrez passer et recevoir des appels à partir de votre numéro habituel (06/07) en voix sur IP de manière illimitée et gratuite grâce à un numéro international.

Pour les voyages fréquents, des solutions de galets pré-équipés en abonnements multi-pays existent. Voici quelques fournisseurs que vous pourrez contacter en ligne :

–       ROAMING BY ME

–       WEBBING DE NEODITEL

Pour aller plus loin :

https://www.arcep.fr/la-regulation/grands-dossiers-reseaux-mobiles/grand-dossier-roaming/les-tarifs-ditinerance-internationale.html

https://www.echosdunet.net/dossiers/roaming

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *