Productivité et transformation digitale : la signature électronique par SELL&SIGN

, le 25 octobre 2020

Que vous vendiez des biens, des contrats, des baux, que vous embauchiez, bref, que vous ayez recours à la signature à un moment donné dans vos affaires… la signature électronique devrait être un réflexe.

1/ Le temps c’est de l’argent

Facile, cet adage. Et pourtant tellement vrai ! Plus une tâche prend du temps, moins elle est rentable. Prendre du temps dans des processus de contractualisation fait ralentir les affaires. Le temps que vous passez dans ces procédures est du temps que vous ne passez pas à vendre et à signer. Du temps perdu, dans le business, c’est de l’argent perdu. Voilà, nous l’avons formulé de plusieurs façons afin que ça fasse écho en vous. Et pourquoi on vous dit ça ? Quel est le rapport avec la signature électronique ?

La signature électronique permet de raccourcir à dix minutes une procédure qui pouvait durer une dizaine de jours. On ose l’affirmer, surtout quand c’est nos clients qui le disent.

Comptez le délai d’envoi et de réception du contrat ; les allers-retours éventuels suite à des erreurs ou des oublis ; l’enregistrement dans la base de données… Vous pouvez sûrement compléter cette liste avec vos propres étapes internes.

 

2/ Un poste administratif pas vraiment nécessaire

On connaît des entreprises qui mobilisaient un poste complet pour traiter les contrats du côté administratif. Du temps qui n’était pas employé à bon escient, car l’agent immobilisé aurait pu accomplir bien d’autres tâches. Encore du temps passé à faire autre chose que vendre !

Or, une solution de signature électronique intelligente comme SELL&SIGN permet de vérifier et valider des contrats, ou bien d’en relancer plusieurs, tout ça en un seul clic. Tout à fait.

 

3/ Votre BFR est lourd

Ce point découle des deux autres : votre délai de facturation étant long quand vous n’utilisez pas le digital, votre besoin de fonds de roulement est important. Alors que si vous avez intégré la signature électronique à votre fonctionnement, vous êtes sûr de raccourcir le cycle de facturation et ainsi préserver votre BFR.

 

4/ Vous consommez trop

Calculez ce que vous consommez à l’année de papier et de courrier recommandé. Vous pourriez l’éviter ! D’ailleurs, même si une solution complète de signature électronique a un coût, elle se rembourse très vite grâce à l’économie de consommable réalisée.

Afin d’établir plus précisément ce que vous pourriez économiser, utilisez ce calculateur de ROI !

Quand vous en êtes toujours à l’étape du papier, outre son coût vous pouvez compter son stockage physique. Suivant le nombre de contrats que vous signez à l’année, vous remplissez très vite une salle d’archivage. Alors que dématérialiser, digitaliser et signer vos contrats au format électronique vous permettrait de libérer de la place, d’archiver légalement vos documents et de sécuriser vos contrats.

5/ L’erreur est humaine mais elle coûte cher

Quand vous travaillez sur le papier, vous multipliez les risques d’erreurs, les oublis, les ratures. Vous devez peut-être refaire le contrat suite à des modifications. Ce qui signifie de nouveaux allers-retours et un délai supplémentaire. De plus, vos contrats ne sont pas sécurisés.

Alors qu’avec une signature électronique, vos contrats sont valables juridiquement, scellés à chaque version avec horodatage, et surtout accessibles quand vous voulez.

Bon, on continue ou vous avez compris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *